Nos Publications

Les Editions CHOL
Maison d'édition Chol

Maison d’édition CHOL

La vocation de notre cabinet d’expertises d’objets d’art est aussi celle d’être une maison d’édition d’art. Le champ d’action choisi pour des publications dédiées aux maîtres de la peinture provençale depuis quelques années se diversifie et nos dernières parutions sont consacrées aux richesses patrimoniales et culturelles de notre ville.

Vient de paraître : « Parlez-moi d’Aix… », l’indispensable dictionnaire amoureux de Daniel Chol

mardi 4 octobre 2016

Le fait est indéniable, Daniel Chol est un amoureux d’Aix-en-Provence. Il y est né il y a quelques printemps et, depuis, courtise assidûment « la belle endormie » afin de pénétrer son intimité. D’elle, il connaît désormais de nombreux secrets, avouables ou non, et en dévoile quelques-uns au cœur du « dictionnaire d’un amoureux » qu’il offre à sa belle et à ses rivaux courtisans sous le titre « Parlez-moi d’Aix… ».

Lire la suite...

Sur jaquette vieux rose, sous le titre, l’un des deux mascarons joufflus sculptés par Chastel pour la fontaine d’argent, pierre dorée, filet d’eau : il n’en faut pas plus pour illustrer Aix l’élégante. C’est vrai que Daniel Chol, docteur en histoire de l’Art, déjà auteur d’ouvrages sur le patrimoine mobilier et architectural aixois, s’est laissé aller à son péché mignon de conteur pour livrer un ouvrage aux anecdotes savoureuses. Il redonne vie au passé avec érudition, style et finesse.
Ce passé, ici décliné au présent, dame le pion aux contemporains puisque sur 91 entrées possibles, quatre seulement sont consacrées à des vivants et, hasard ou non, les quatre font vivre la culture : Dominique Bluzet, entrepreneur de spectacles, Paule Constant, écrivain, Hélène Grimaud, pianiste et Angelin Preljocaj, chorégraphe. Malicieux, lorsque l’on s’étonne de ce fait, Daniel Chol esquive : « Il y a peu de vivants car c’est difficile de dire s’ils resteront dans le temps et l’histoire. J’ai travaillé au coup de cœur pendant six ans pour réaliser ce dictionnaire, poursuit-il. Je n’ai pas fait de liste. Et s’il y a 91 entrées, c’est tout simplement parce qu’elles se sont imposées à moi. » Difficile, ici, de sélectionner des morceaux choisis tant les passages savoureux, instructifs, cocasses, se succèdent d’une page à l’autre. Il faut dire que quelques grands écarts sont proposés. Ainsi au chapitre « Libertins » peut-on lire : « Le marquis libertin ( D’Argens, ndlr) se plaît à raconter par le menu les ébats érotiques (…), d’un capucin de cinquante¬ trois ans, le père Dirrag avec une jeune ingénue, Eradice. (…) Pour pimenter son récit, il imagina que le confesseur utilisait un prie-Dieu et un gros cordon de Saint-Michel pour faire connaître à sa bien naïve jeune pénitente « la jouissance du bonheur céleste ». Alors que quelques pages plus tôt un chapitre est consacré à la très catholique confrérie de pénitents des Bourras dont la messe dominicale en leur chapelle, rue Lieutaud est célébrée selon le rite romain de saint Pie X ! On remarquera aussi, et entre autres, cette excellente photo d’archives ou la banderole « Parti Communiste Français » trône au-dessus des atlantes de l’hôtel Maurel de Ponteves sur le cours Mirabeau, on découvrira « Le chevalier à la rose » de Saint-Jean-de-Malte, « Finsonius », la bête des Gad’zarts, et bien d’autres choses, encore, qui ont fait d’Aix une belle vivante au long des siècles. Le mieux est encore de se procurer cet ouvrage de quelque 300 pages et des poussières, richement illustré, la grande et la petite histoire d’Aix-en-Provence racontées sous forme du dictionnaire d’un amoureux qui s’appelle Daniel Chol. Indispensable !
Michel EGEA

Daniel Chol au cœur d’un jardin privé d’un hôtel particulier qui lui est cher. (Photo M.E.)

Des Racines et des Ailes

Daniel Chol, amoureux d’Aix et de son patrimoine artistique et culturel s’est prêté au jeu du guide à travers la ville pour l’émission télévisé « Des Racines et des Ailes » de France 3 du 11 mai 2011. Daniel Chol nous en fait découvrir ses secrets cachés, morceaux choisis

Journal télévisé TF1

Daniel Chol, amoureux d’Aix et de son patrimoine artistique et culturel s’est prêté au jeu du guide à travers la ville pour le journal télévisé de TF1 du 24 octobre 2010. Daniel Chol nous en fait découvrir ses secrets cachés, morceaux choisis

Parlez-moi d’Aix

 

C’est sous la forme d’un dictionnaire, un dictionnaire amoureux de sa ville, que Daniel Chol nous en conte par touches légères l’Histoire, la vie quotidienne, les monuments, les hommes.

Le lecteur pourra butiner à son gré pour découvrir les multiples facettes d’une ville complexe, élégante, qui garde le goût du
secret et dont la discrétion n’est pas le moindre charme.

 

Parution septembre 2016

Format : 24x36

321 pages
99 illustrations
Prix : 30 Euros
ISBN : 978-2-9512862-4-5

Le roi René et ses peintres à Aix

 

Au XVème siècle, la cour du Roi René accueillit plusieurs grands noms de la peinture de la Renaissance. Aujourd’hui, nous pouvons admirer dans les salles du musée d’Estienne de Saint-Jean à Aix, la magnifique Annonciation réalisée par le peintre Barthélémy d’Eyck et dans la chapelle de la cathédrale Saint-Saveur, le Buisson ardent peint par Nicolas Froment. La métropole abrite aussi un autre chef-d’oeuvre de la fin du XVème siècle, le Miracle de Saint-Mitre.

Daniel Chol vous invite avec son ouvrage à redécouvrir ces peintures, fleurons incontestables réalisés à la cour princière de René d’Anjou.

Parution décembre 2008

Format : 24x16
86 pages
67 illustrations
Prix : 20 Euros
ISBN : 978-2-9512862-3-8

Secrets et Décors des hôtels particuliers aixois

 

« Secrets et Décors des hôtels particuliers aixois » a l’ambition d’être une promenade historique, architecturale et littéraire à travers Aix, à la découverte de ses hôtels particuliers des XVIIème et XVIIIème siècles.

Nous en avons choisi quatorze pour leur beauté, leur histoire et les confidences recueillies dans le secret de leurs boudoirs.

Ces prestigieuses demeures nobiliaires sont imprégnées d’une civilisation ancienne dont on garde la nostalgie et dont le charme subsiste encore à Aix.

Nous présentons également la liste des quelque cent cinquante hôtels répertoriés, avec leur localisation et une brève description, afin que le promeneur trouve des points de repère pour les admirer et entr’ouvrir les lourdes portes qui protègent jalousement depuis des siècles leur passé prestigieux.

 

Parution décembre 2002

Format : 24x16
254 pages

142 illustrations
Prix : 32 Euros
ISBN : 2-9512862-1-X

Louis-Mathieu Verdilhan

carillonneur de couleurs, architecte de la forme

 

Après la publication en 1991 d’un essai de catalogue raisonné des œuvres de Louis-Mathieu Verdilhan, la découverte de toiles inédites et l’étude de la correspondance du peintre avec le sculpteur Antoine Bourdelle, nous ont permis d’approfondir notre connaissance de ce maître de la peinture en Provence au début du vingtième siècle.

Etonnant parcours pictural que celui de Verdilhan ! Parti de l’atmosphère onirique bleutée de ses premiers parcs inspirée des impressionnistes, il passe à des effets diffractés expressionnistes sur les canaux des Martigues, puis à une vision architecturale romane de la Provence marine et terrienne, avant d’atteindre dans les années vingt le point d’orgue de son art, ses grandes compositions harmoniques cartésiennes. Enfin, le manichéisme des blancs et des noirs donne à ses ultimes œuvres destructurées, au mysticisme païen, le souffle et la puissance tragique d’une symphonie wagnérienne.

 

Parution novembre 2005

Format : 29x22
176 pages

127 illustrations
Prix : 48 Euros
ISBN : 2-9512862-2-8

Le Fontainier d’Aix

 

Lavoir, abreuvoir ou simple point d’eau au Moyen Age, la fontaine publique aixoise acquiert ses lettres de noblesse au XVIIème siecle et devient l’attrait principal du paysage urbain.

Le soleil éclatant, par un jeu d’ombres et de lumières, révèle la beauté des sculptures baroques ou rococo en marbre de Carrare des XVIIème et XVIIIème siècles, se détachant sur le fond ocré des murs en pierre de Bibémus. Il dore la rouille de la fonte du Second Empire sur les surfaces blanches en pierre de Calissanne, faisant des coulures des arabesques. Il accuse le vert vivant des mousses parasitaires suintantes qui ourlent les canons de laiton polis inlassablement par la main du passant. Avec le ruissellement de l’eau, le monument prend vie et vient émouvoir tous nos sens.

Au XVIIème comme au XVIIIème siècle, les effets de style du baroque romain inspirent invariablement l’art du fontainier aixois qui a su les adapter à l’esprit de sa ville : mammifères convulsés symbolisant l’enfant Roi de la fontaine des Quatre Dauphins, aigle royal déployant largement ses ailes sur l’obélisque de la Raison de la fontaine des Prêcheurs. Mais paradoxalement, c’est le XIXème siècle si souvent décrié qui donnera à Aix sa fontaine de charme sur la place d’Albertas.

 

Parution août 1998

Format : 24x16
120 pages

87 illustrations
Prix : 20 Euros
ISBN : 2-9512862-0-1

Editions Chol, Louis-Mathieu Verdilhan

Louis-Mathieu Verdilhan

peintre de Marseille

 

En ce début de siècle, les peintres du quai de Rive-Neuve à Marseille ouvrent leur fenêtres sur un motif en continuelle mouvance qui inspirera les plus grands : Matisse depuis l’hôtel Beauvau, Marquet dans l’atelier de Fégier, Othon Friesz, André Lhote, Kisling ; aucun d’eux, cependant, dans sa vision du Vieux-Port, n’égalera Louis-Mathieu Verdilhan. Solitaire, étranger à tout esprit de clan, lui seul exprime dans son style très personnel la vérité profonde de l’antique cité. Avec une puissance expressive, les formes se galbent, se structurent de la poupe aux drisses des navires, accusent sa volonté d’ordonnancer ce microcosme autour de son talent de peintre.

La Provence terrienne trouve aussi en lui son peintre inspiré. Les larges aplats de couleur cernés de noir architecturent des villages qui ne relèveront jamais du cubisme : le panache blanc pommelé de la locomotive entrant en gare est là pour nous rappeler que Mathieu ne veut appartenir à aucune école.

Notre dernière invitation au lecteur sera de partager l’ultime étape de Mathieu, quand plongeant dans le cœur crépusculaire de Marsiho exalté par Suarès, il ne peint plus que le Vieux-Port, dans une vision dramatique, reflet de sa détresse.

Cet ouvrage présente enfin un premier essai de catalogue raisonné de l’œuvre de Mathieu Verdilhan.

 

Parution novembre 1991

Format : 30x25
156 pages

520 illustrations
Epuisé
ISBN : 2-85744-540-7

Editions Chol, Dandré-Bardon

Dandré-Bardon

ou l’apogée de la peinture en Provence au XVIIIe siècle

 

Longtemps éclipsé, comme la plupart de ses contemporains, par la personnalité de Boucher, Michel François Dandré-Bardon est pourtant un artiste majeur. Fragonard fut son élève, qui lui doit cette singulière fusion des chromatismes vénitiens et des compositions hallucinées des visionnaires autrichiens. Heureusement redécouvert aujourd’hui, Dandré-Bardon peut être rendu à la grande lignée internationale des maîtres du rococo.

Quarante toiles et quatre-vingts dessins enfin répertoriés et intégralement reproduits, une étude analytique de l’œuvre peint et une biographie complète permettent à Daniel Chol de restituer pour la première fois la personnalité artistique éminente de Michel François Dandré-Bardon.

 

Parution décembre 1987

Format : 32x24
150 pages

153 illustrations
Epuisé

ISBN : 2-978285744-309-9

761b7d36e5825e0fae761f7554046c93########